L’amour en toutes lettres : « Les liaisons dangereuses »

Dimanche 15 février 2015 à 15h30 – Théâtre du Casino Barrière de Deauville

Depuis 2010, chaque mi-février, Deauville accueille Anne-Marie Philipe et ses élèves comédiens de L’Atelier des Déchargeurs pour un nouveau spectacle associant un film célèbre et une exploration des relations amoureuses.
Le rendez-vous 2015, en phase avec la Saint-Valentin aura la saveur et le trouble des Liaisons dangereuses dans la version réalisée en 1989 par Stephen Frears avec Glenn Close en marquise de Merteuil et John Malkovich en vicomte de Valmont. Après deux semaines de résidence à Deauville et de longs mois de répétition à Paris, le spectacle né le 15 février à Deauville sera repris au printemps à Paris au Théâtre des Déchargeurs et joué tout le mois de juillet au festival d’Avignon au Théâtre du Chêne Noir, chez Gérard Gélas.

Une création de l’Atelier des Déchargeurs, accompagnée et soutenue par la Ville de Deauville.

Durée : 1h30
Tarif unique 8€

Réservations : 02 31 14 02 14

www.deauville.fr

L'Amour en toutes lettres

Les Solistes du Festival de Pâques

Vendredi 22 novembre 2013 à 20h30 – Théâtre du Casino Barrière

Brahms / Dvorak
Les Solistes du Festival de Pâques
Saison culturelle 13/14

Ce concert associant deux chefs d’oeuvres de Brahms et Dvorak rassemble cinq des meilleurs solistes de ce magnifique festival : les pianistes Guillaume Bellom et Guillaume Vincent, pour un programme quatre mains, puis Mi-Sa Yang au violon, Adrien La Marca à l’alto, Victor Julien-Laferrière au violoncelle retrouvent Guillaume Vincent au piano… On se réjouit par avance de cette première et enthousiaste participation des solistes du festival de Pâques à la saison culturelle.

Durée : 1h30

Tarifs :
23€ (PT) 16 € (TR) 5 € tarif Solidaire

Réservations :  02 31 14 02 14
www.deauville.fr

Image

© Claude Doaré et Yannick Coupannec

Planche(s) Contact # 4

Ouverture le 26 octobre prochain à Deauville
11 photographes connus ou émergents et 10 étudiants d’écoles de photographie européennes – en compétition pour remporter le concours Planche(s) Contact Fondation Louis Roederer – présentent leur vision de Deauville.
Des photographies variées, denses, parfois intimes ou drôles, souvent réalisées avec la complicité des habitants, à découvrir dans différents lieux de Deauville du 26 octobre au 1er décembre prochains.

LES INVITES DE L’EDITION 2014 : KISHIN SHINOYAMA, HARRY GRUYAERT, GUNNAR SMOLIANSKY, GREGOIRE ALEXANDRE, AUDREY CORREGAN, ZHUANG JAY, LUCIE & SIMON, TERRI WEIFENBACH, LORE STESSEL.

Et aussi :
Pour la troisième fois, à l’initiative de photographes qui ont un lien fort avec Deauville, un festival off  rassemblera treize
expositions labellisées par le Festival.
Pour son week-end d’ouverture, dans la nuit du 26 au 27 octobre,  le Festival invite tous les photographes amateurs ou professionnels à participer au quatrième Concours de la 25e heure, de minuit à 1 heure du matin.

Toute l’info sur www.deauville-photo.fr

Image

Concours photo Swatch de la 25e heure

Chaque année, le dernier week-end d’octobre, pour l’ouverture de son Festival de photographie Planche(s) Contact, la Ville de Deauville organise le concours photo Swatch de la 25e heure. Ce week-end là, nous quittons l’heure d’été et adoptons l’heure d’hiver avec en cadeau, dans la nuit du samedi au dimanche, une heure de plus, flottante et virtuelle.

A Deauville, un concentré de rêves et d’imaginaire.
A l’heure où partout en France, chacun se prépare à reculer sa montre, des dizaines de photographes s’élancent dans la nuit deauvillaise pour immortaliser l’instant et donner leur vision de la 25e heure. Une ébullition créative qui se joue souvent entre amis, en famille, en couple, que l’on soit amateur ou professionnel. Des studios éphémères s’installent partout dans la ville – beaucoup sur les Planches – les photographes se pressent autour de mises en scène imaginées souvent bien avant le top départ. D’autres se laissent porter par l’effervescence.
Et vous, vous faîtes quoi le 26 octobre ?

Pratique
Gratuit – sur inscriptions sur www.deauville.fr
Samedi 26 octobre
21h30 : Ouverture de l’espace Swatch 25e heure à la Villa Le Cercle, en présence des conseillers de Réponses Photo, magazine partenaire de la 25e heure.
Minuit : top départ depuis la terrasse de la Villa.
1 heure du matin : Retour des photographes. Chacun remet un cliché qui sera tiré dans la nuit, puis exposé à la Villa Le Cercle, le dimanche matin.
Dimanche 27 à 11h45 : délibération du jury Planche(s) Contact, composé de professionnels de la photo et présidé par Bettina Rheims, et remise des prix.

Premier prix : un séjour aux rencontres d’Arles 2014, une maxi montre Swatch, un abonnement à Réponses Photo.
Du deuxième au quatrième prix : une montre Swatch et un abonnement à Réponses photo.
Règlement et modalités sur www.deauville.fr

Image

Exposition le Deauville de Willy Rizzo

6e Exposition photographique de plein air
du samedi 22 juin au dimanche 1er décembre 2013 – Les Planches

Une plongée dans le Deauville de l’été 1949, avec un reportage couleur, 35 agrandissements au format carré, réalisé par l’un des plus célèbres photographes de Paris Match.

En août 1949, Willy Rizzo, armé d’un 6×6, photographie Deauville, en couleurs, avec la fougue de ses 21 ans et un regard bien aiguisé. Ses photos, réalisées cinq ans après le débarquement, sont les premières photos publiées de Deauville de l’après-guerre. Willy Rizzo est alors l’un des plus talentueux photographes du tout nouveau Paris Match, il va vite devenir une légende et un prince du photojournalisme.

Alors qu’il préparait cette exposition de 35 tirages qui seront présentés durant l’été 2013, Willy Rizzo est décédé, à Paris ce lundi 25 février. Cette exposition originale consacré à l’un de ses premiers reportages est aussi un hommage de Deauville, 64 ans après, au photographe qui après l’avoir révélée dans son éclat de 1949, l’a ensuite adoptée en famille, pour en devenir l’un de ses plus fidèles résidents.

1949 : WILLY RIZZO EN REPORTAGE A DEAUVILLE
Lors du premier séjour de Willy Rizzo à Deauville en 1947, les cicatrices de la guerre sont encore très présentes et François André, Directeur des Hôtels et du casino de Deauville, ne souhaite aucune photographie. Invité par ce dernier, en 1949 et accompagné par ses amis les frères Kessel, Willy découvre alors une ville “aux antipodes de ce qu’elle était deux années auparavant” grâce à François André, magicien d’évènements hors pair, de festivités et personnage phare de Deauville.

Grâce à lui, les vedettes, les fortunes, les grands noms sont réunis en ce mois d’août 1949.Pour la première fois, les joueurs, les acteurs et les actrices, l’atmosphère et le décor restauré du casino sont photographiés à la demande exclusive de François André qui veut moderniser l’image du Casino. Comme pour ajouter une note encore plus glamour à la ville, le rendez vous mondial du Rallye nautique du Pavillon d’Or se joint de façon exceptionnelle au tourbillon des célébrités : Heddy Lamar, George Raft, Sophie Desmarets, Ludmilla Tchérina, Tilda Thamar, Vincent Scotto, Serge Reggiani, Albert, premier maître d’hôtel de chez Maxim’s, Jane Wyman, Lord Rothschild …Soixante-douze yachts venus des quatre coins du monde apportent une dimension sportive et festive à Deauville.

Des Planches où ces dames, portent leurs maillots baleinés et étendent leurs belles jambes, où les parasols forment une forêt multicolore, en passant par Le Bar du Soleil, Le Ciro’s, Chez Carpentier, Le Grill du Casino, Les Ambassadeurs, Le Brummell, les rires jaillissent, les conversations animées fusent, la bonne humeur est maîtresse. Les Galas aux Ambassadeurs, où les soeurs franciscaines de Deauville, quêtent à l’entrée, la Coupe Guillaume, le Privé salle de baccara réservée aux hôtes de marque où des fortunes passent sur le tapis, les farandoles au petit matin de la fermeture du Brummell, la coupe Thion de la Chaume au golf, le France-Belgique au tennis, les rendez vous élégants,… tous ces événements animent Deauville d’un souffle joyeux et brillant.

C’est cette atmosphère très particulière qu’a saisi Willy Rizzo et que l’on peut redécouvrir dans cette sélection de 35 images, visibles tout l’été, au dessus des cabines qui longent les Planches.

Accès libre.
Vernissage : samedi 22 juin à 18h.
+ d’infos : www.deauville.fr

Image