Exposition « A la table des géants »

Gastronomie et arts de la table à bord des paquebots de la transat
du samedi 15 février au dimanche 6 avril 2014 – Le Point de Vue à Deauville

Une exposition inédite pour retrouver la tradition culinaire et le savoir faire unique des cuisiniers et maîtres d’hôtels des grands paquebots de légende. Un temps où approvisionnements, menus, gastronomie, service, découpe et dressage de tables constituaient la référence absolue et enviée de la Compagnie Générale Transatlantique. Deauville poursuit sa découverte de l’art de vivre à bord des grands paquebots français en lien avec les valeurs et la tradition portées par ses grands hôtels historiques, qui leurs sont contemporains.

Pendant plus d’un siècle, les paquebots de la French Line, véritables palais flottants, furent de hauts lieux de la décoration, des arts de la table et de la gastronomie. Symbole du savoir-faire national, de l’art de recevoir et de l’excellence du service, la restauration des passagers prend place dans de luxueuses salles à manger, comme celle de Normandie, plus longue que la Galerie des Glaces à Versailles. Cette exposition est une promenade à travers l’évolution et la richesse de la gastronomie à bord qui invite aussi le visiteur à lever le voile sur l’envers du décor : des défis liés à l’approvisionnement en vivres aux prouesses gustatives réalisées quotidiennement par une armée d’employés hors pair, en passant par les hautes traditions du service en mer et la confection de menus d’exception.

Grâce à l’incroyable collection conservée par l’Association French Lines, découvrez les somptueux services d’orfèvrerie, de porcelaine et de cristallerie réalisés par les plus grandes manufactures françaises : Christofle, Ercuis, Puiforcat, Daum, Lalique, Haviland…
De multiples oeuvres graphiques, affiches, photos inédites et documents originaux, ponctués par la projection d’extraits de films d’époque, viennent compléter l’évocation de cet univers hors du commun, où la salle à manger se transforme en « théâtre gastronomique » : rituels de la haute société se mêlant alors au ballet orchestré des serveurs en tenue impeccable.
Bienvenue à bord !

Troisième exposition née de la collaboration et du partenariat de la Ville de Deauville avec l’Association French Lines, dépositaire notamment du patrimoine historique de la Compagnie Générale Transatlantique et des Messageries Maritimes.

Du mercredi au dimanche : 10h30 > 13h – 14h30 > 19h.
Entrée : 3€, 2€ pour les moins de 25 ans – gratuit pour les moins de 10 ans.

Samedi 15 février à 17h : vernissage (accès libre)
samedi 1er mars 2014 à 14h : conférence « La gastronomie à bord des paquebots de la Compagnie Générale Transatlantique » Par Jean-Baptiste Schneider et Dorian Dallongeville, suivie d’une rencontre avec d’anciens employés de la Transat (gratuit sur réservation).

Information :
02 31 14 40 00
www.deauville.fr

Image

Andrés Marin : Op.24

Saison culturelle 13/14

Jeudi 30 janvier 2014 à 20h30 – Théâtre du Casino Barrière de Deauville

Depuis ses origines le flamenco puise ses racines profondes dans la culture populaire. Andrés Marin en est aujourd’hui le représentant et l’un des artistes le plus inventif de sa génération. Après avoir grandi entre un père danseur et une mère chanteuse, il a fait le choix d’innover tout en restant fidèle à la tradition. Le flamenco dansé par Andrés Marin est d’une grande précision et très stylisé.
Accompagné d’un chanteur et d’un guitariste, le danseur sévillan est un virtuose. Il nous offre une danse acérée, exigeante, précise et sans concessions. Son corps possède la puissance d’une liane, ses mains sculptent l’air… fascinant et magistral !

Durée : 1h10
Tarifs : 23€ (PT) – 16 € (TR) – 5 € tarif Solidaire

Réservations :
02 31 14 02 14
www.deauville.fr

Image

© JL Duzert

L’amour en toutes lettres joue César & Rosalie

Dimanche 9 février 2014 à 15h30 – Théâtre du Casino Barrière de Deauville

Quatrième édition du rendez-vous de Deauville avec les correspondances amoureuses et les grands films d’amour. En 2014, Anne-Marie Philipe revient avec six élèves de son cours de théâtre jouer à Deauville, un montage de scènes cultes d’un film culte sur l’amour et ses variations : César et Rosalie, réalisé en 1972.
Un spectacle émouvant porté par de jeunes comédiens et comédiennes pour s’attarder à quelques jours de la Saint-Valentin, de manière originale, sur une date, parfois galvaudée, qui permet aussi de se retrouver à deux pour partager et renouer avec sa propre histoire amoureuse.

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Renseignements : 02 31 14 02 14

www.deauville.fr

Image

Gainsbourg, par hasard et pas rasé

Saison culturelle 13/14 – Ville de Deauville

Samedi 18 janvier 2014 à 20h30 – Théâtre du Casino Barrière

Philippe Duquesne, ex-Deschiens et pilier nordiste de la bande à Jérôme Deschamps, nous embarque avec son bel équipage, sur la planète Gainsbourg. Le meilleur cru, celui des années 60 et 70. Bien au-delà d’un concert qui alignerait des reprises, par hasard et pas rasé est un spectacle de cabaret, avec trois musiciens, deux choristes et un chanteur-comédien qui reprennent et ré-enchantent trente chansons de Serge Gainsbourg.
Sous les lumières tamisées du théâtre du Casino de Deauville (que Gainsbourg a fréquenté adolescent aux côtés de son père, pianiste de bar), la scène prend des airs de cabaret. Un modeste orchestre, qui écume les boîtes de jazz et les soirées privées, se prépare. Ce soir, ils vont chanter Gainsbourg : Franky le leader, les musiciens, les choristes se chauffent et c’est parti… On les écoute chantant Le Poinçonneur des Lilas, comme Gainsbourg le chantait au Milord L’Arsouille; on redécouvre Comic Strip, L’Anamour, Harley Davidson, Ford Mustang, Initial B.B., Marie Lou ou L’Ami Caouette… ainsi qu’un duo créé et chanté avec Catherine Deneuve.

C’est vif et percutant, porté par le talent de l’équipe. « Classieux et pas dégueu ! » aurait dit Docteur Gainsbourg ou Mister Serge.

Durée : 1h40

Tarifs :
23€ (PT) 16 € (TR)
5 € tarif Solidaire

Réservations :
02 31 14 02 14
serviceculturel@deauville.fr

+ d’infos : www.deauville.fr

Image

© Alain Guizara