Exposition à Deauville : « Transatlantiques, de la Belle époque aux Années folles »

du samedi 23 mars au mercredi 01 mai 2013 – Le Point de Vue

Après une première exposition consacrée en 2012, au paquebot Normandie, Deauville s’intéresse à deux autres paquebots transatlantiques qui l’ont précédé : Le France (1912-1934), lancé la même année que Le Titanic, et Le Paris (1921-1939) qui demeure le plus luxueux paquebot des années folles…et le plus célèbre bar français de New York durant la prohibition (1919-1933).

Cette exposition originale a été spécialement conçue par l’association French Lines, pour Deauville. Elle relate les étapes successives de la construction et du lancement de deux navires de légende de la Compagnie générale Transatlantique. Grâce à une remarquable documentation on pourra en redécouvrir les différents espaces. Le France de 1912, décoré avec luxe de moyens, dans la tradition française des décors de la Belle époque, mais avec également des évocations de l’Empire colonial français (salon mauresque) ou de l’art de vivre de l’antiquité (chambre pompéienne). L’autre paquebot commenté est Le Paris, lancé en 1921 qui adopte lui lune décoration influencée par l’Art nouveau. Contemporains de la construction des grands hôtels et des grands magasins ces deux paquebots s’en inspirent également dans l’utilisation du verre et du fer.

L’Art de vivre à bord de ces paquebots sera restitué avec la présentation de vaisselle et d’orfèvrerie provenant des deux paquebots, des maquettes, des affiches originales, des programmes et brochures d’époque et un  ensemble de photos méconnues de Percy Byron, photographe américain de la Compagnie Générale Transatlantique compléteront cette restitution des paquebots de légende et d’un art de voyager en phase avec la grande tradition hôtelière de Deauville.

Deuxième exposition née de la collaboration et du partenariat de la Ville de Deauville avec l’association French Lines, dépositaire des archives de la Compagnie Générale Transatlantique et des Messageries Maritimes.

Image

Du mercredi au dimanche : de 10h30 à 13h et de 14h30 à 19h

Entrée : 2€ – 1€ (10-25 ans) – -10 ans gratuit.

Renseignements :
Deauville Tourisme
02 31 14 40 00

Sarah Lenka en concert à Deauville

Jeudi 28 mars 2013 à 20h30 – Théâtre du Casino Barrière

Dans le cadre de la saison culturelle 12/13

Dans la famille des chanteuses du jazz, notre saison culturelle a déjà accueilli Mina Agossi et Terez Montcalm. Sarah Lenka, révélation discographique 2012, leur succède. Son disque nous a enthousiasmé. Le concert est présenté dans le cadre de Focus jazz 2013, il sera précédé d’une première partie qui révèle une formation de la jeune scène jazz régionale.

Sarah Lenka n’a enregistré que deux albums : «Am I Blue» et « Hush», mais enchaine depuis, les invitations dans les clubs et festivals de jazz qui comptent, en remportant nombre des prix accordés aux révélations.
Après des études aux Beaux Arts et une formation musicale à Londres, ce sont les chanteuses de légende comme Billie Holiday et Bessie Smith qui ont amené le jazz dans la vie de Sarah Lenka. On comprend pourquoi on perçoit dans sa voix un cri qui prend sa source dans la douleur de vivre des divas du jazz des années 30.

Image

La voix de Sarah Lenka est pleine de déliés. Elle oscille de l’ombre à la lumière en évoquant tour à tour les fêlures de Billie Holiday ou la grâce de Julie London. Sarah Lenka explore et se réapproprie toutes les couleurs du jazz des années 50 ou 80. Sa voix nous sidère comme l’émotion qu’elle fait passer dans ses interprétations.
Elle sait nous surprendre avec des reprises pleines de caractère. Avec une musicalité bien à elle, elle reprend, avec la même grâce, les standards de Cannonball Adderley ou les compositions plus récentes de Quincy Jones. Sarah Lenka chante désormais dans la cour des grandes. Il ne vous reste qu’à la découvrir.

Chant : Sarah Lenka // Trompette : Damon Brown ou Thomas Savy (sax, clarinette) // Piano : Florent Gac // Contrebasse : Manuel Marchès // Batterie : David Grebil // Production : Nemo Music
Un spectacle présenté en partenariat avec France Bleu Basse-Normandie.

Durée : 1h30 + première partie : 30 min

Tarifs :  23€ – 16 € (pour les titulaires de l’abonnement « 4 spectacles et plus », les -21 ans et les groupes à partir de 10 personnes)  – 5 € (pour les 3/25 ans titulaires de la Carte Jeune Deauvillais, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA sur présentation d ‘un justificatif)

Informations et réservations :
Service culturel de la Ville de Deauville
02 31 14 02 14
serviceculturel@deauville.fr

+ d’infos : www.deauville.fr

Ballet Angelin Preljocaj

Annonciation, Royaume uni
Dans le cadre de la saison culturelle 12/13

Mardi 19 mars 2013 à 20h30 – Théâtre du Casino Barrière de Deauville

Chorégraphe majeur depuis les années 80, Angelin Preljocaj dirige depuis 1996 le centre Chorégraphique national d’Aix en Provence.
Ses chorégraphies pour le ballet de l’Opéra de Paris ou le Lyon Opéra ballet ont fait le tour du monde.
Juré du Festival du Cinéma Américain 2011, il a découvert le théâtre du casino et a imaginé un programme à son échelle, pour sa première venue à Deauville.

Evénement fondateur et mystère absolu de la religion chrétienne, l’Annonciation (1995) a inspiré Angelin Preljocaj. S’inspirant de la symbolique de cette scène et de ses nombreuses représentations en peinture, il en a retenu la soumission sereine et la figure de la Vierge tiraillée entre le doute et l’inquiétude.
Dans un duo pour deux danseuses, il dépasse la mièvrerie ou la naïveté de certaines représentations, pour inventer des attitudes belles et picturales.
La danse riche et variée est expressive, élégante et inventive elle se déploie avec sensualité dans un dialogue subtil entre deux femmes. Entre révélation et initiation.
C’est à la demande du festival Suresnes Cités Danse que le chorégraphe Angelin Preljocaj a conçu Royaume Uni, (2012) chorégraphie pour quatre danseuses de hip hop.
Considérant le caractère offensif et déterminé de la gestuelle hip hop, il a amené ces danseuses évoluant dans un univers chorégraphique qui laisse peu de place aux femmes, dans son univers.
Il les a transformées en princesses guerrières. D’un côté, une écriture contemporaine anguleuse qui attaque l’espace avec voracité ; de l’autre des énergies hip hop qui foncent et projettent le corps dans des figures acrobatiques.
Ces danseuses qu’il a rebaptisée ses reines du hip hop en sortent magnifiées.

Durée : 55 min
 
Tarifs :  23€ – 16 € (pour les titulaires de l’abonnement « 4 spectacles et plus », les -21 ans et les groupes à partir de 10 personnes)  – 5 € (pour les 3/25 ans titulaires de la Carte Jeune Deauvillais, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA sur présentation d ‘un justificatif)
 
Informations et réservations :
Service culturel de la Ville de Deauville
02 31 14 02 14
serviceculturel@deauville.fr
Image
+ d’infos : www.deauville.fr